Le village de Vero

Quand on prend depuis la route territoriale, la départementale qui monte vers le village, on ne le voit pas. C’est seulement une fois dépassée l’église st jean baptiste et son campanile qu’il surgit. Le village de Vero est expose au sud, bâti sur les pentes d’un contrefort montagneux a 500 mètres d’altitude dans un écrin naturel en forme de cirque. D’ici une petite vallée étroite creusée par le ruisseau de l’erbaghiu permet de rejoindre la foret en s’échappant vers la vallée du Cruzinu. De la place de l’eglise le panorama permet de découvrir la vallée de la Gravona et le village de Cuttoli Cortichiato sur l’autre versant. Il semble qu’autrefois un système de signaux visuels a partir de feux allumes dans chaque village permettait de prévenir de l’arrivée d’éventuels envahisseurs. Visible depuis la mer, Le village de Vero est invisible à celui qui l’approche.